Le Village suisse

Lors de l’Exposition nationale de 1896, à Genève, un village folklorique, censé représenter la Suisse authentique, est construit de toutes pièces sur un vaste terrain sur la rive ouest de l’Arve, où se trouve actuellement le site de la piscine et la patinoire des Vernets. Afin que les visiteurs puissent facilement se rendre au village folklorique suisse, une passerelle est installée au-dessus de l’Arve, dans la prolongation de l’artère centrale du Parc de plaisance de l’Exposition nationale, lui-même situé au cœur de ce qui est aujourd’hui le quartier de la Jonction. C’est cette artère qui deviendra plus tard la rue du Village-Suisse, qui traverse actuellement le quartier, du boulevard Saint-Georges au boulevard d’Yvoy, et qui passe donc dans la cité Carl-Vogt Honegger, via le parc de la Baleine. La passerelle sur l’Arve n’existe plus de nos jours, encore moins le Parc de plaisance, mais la rue du Village-Suisse continue à rappeler par son nom cet événement dans l’histoire de Genève. Par une étonnante coïncidence, le parc de la Baleine se trouve actuellement sur le lieu-même des manèges de l’Exposition nationale de 1896, dont une tour métallique de 55 m de haut et des carrousels pour les enfants. Tout aussi surprenant, un Village africain, surnommé « Village noir », faisait lui aussi partie du Parc de plaisance, et constituait une des attractions les plus prisées des visiteurs l’exposition.

baleine_bouton_retour